La compagnie du petit côté – Historique

TITRECréée par Laurence Pagès en 2003, la compagnie du petit côté est depuis 2011 aussi co-dirigée par Christina Towle. Cette association artistique est née d’un désir de partager leur complicité artistique, de mutualiser leurs ressources, et de fédérer un travail collectif. La compagnie du petit côté est ainsi devenue l’ossature pour développer leurs projets, ensemble ou séparément.

Les projets de la compagnie puisent leur matière chorégraphique dans différents registres : les livres (pour le spectacle jeune public De quelle couleur est le vent 2015 et Lune 2014), le sport (Cadrage-Débordement 2007 et Debout 2016), des figures marquantes de l’histoire de la danse (Trois Souffles 2013).

Christina Towle et Laurence Pagès se retrouvent dans la recherche d’une danse brute, dans un travail approfondi du souffle pour faire émerger des états de corps et dans un engagement du corps, dans la physicalité comme dans la sensorialité.

La Cie du Petit Coté en quelques dates :  

2003 – Cadrage-débordement (recréation 2007, Festivals Dance Box, Entrez dans la danse, MAL Laon, Confluences, Tournée FFR, Musée du Sport Echirolles)

Inspirée par la danse et le chant « Haka », cette pièce joue avec beaucoup d’humour des débordements, trajectoires, affrontements, et chutes. D’un univers a priori, viril et masculin, nous entrons dans un monde sensible et poétique qui interroge les frontières du spectacle et les dimensions du regard…

2007/2008 – A un fil#1 (Mains d’œuvres, Les Plateaux de la Biennale, Soirée 1-2-3-4 de la Biennale du Val de Marne, ADDM 49 et divers festivals) et A un fil#2 (co-production et diffusion La danse de tous les sens)

Que peut un corps quand son souffle est contrarié ? Traversé de respirations forcées, parfois en apnée, il frôle l’implosion. De ce souffle contraint, de la syncope et du rire, s’échappent des gestes et sons inouïs.

2009 –  Corps de luttes (Les Plateaux de la Biennale du Val de Marne, Fondation Royaumont, Etoile du Nord, Festival Les Incandescences, Les PSO, Tournée CCAS)

Ce solo explore la contrainte radicale de l’apnée. Il puise des gestes dans notre imaginaire des luttes sociales, et s’inspire de l’expressivité des corps manifestants ou de corps engagés dans un combat corporel.

2012 – AIRTIGHT (Festival Les Incandescences, Les Plateaux CDC/La Briqueterie)- Une danse née d’un corps-poumon s’ouvrant et se fermant sur lui-même comme sur l’espace qui l’entoure, invite le spectateur à entrer en empathie respiratoire avec la danse.

2013 – TROIS SOUFFLES, créé à la Fondation du Royaumont, Festival Signes de Printemps au Regard du Cygne, Les Incandescences – Trois Souffles donne à voir une danse modelée de l’intérieur par le souffle, et des danseurs, habités par le souffle d’un autre, qui incarnent trois manières singulières de bouger à partir d’une partition respiratoire.

2014 – LUNE (Festival 1 9 3 Soleil, Festival Objectif 373)  Solo chorégraphique jeune public pour danseuse et ballon, spectacle sensoriel à regarder et à écouter, LUNE raconte, dans une ambiance poétique et surréaliste, la quête d’une petite fille qui voudrait la lune pour elle toute seule.

2015 – DEBOUT (Concours DANSE ELARGIE) Dans Debout, nous réinvestissons la mémoire du personnage mythique qu’est Mohammed Ali, dans son match de boxe le plus spectaculaire, le “Rumble in the jungle”.

2014 – Vents, solo pour la petite enfance autour des sensations du vent (Théâtre des Roches, crèches Ile de France)

2015-2016 – De Quelle Couleur est le Vent ? (M.A.L de Laon). Est une transposition dansée de l’album éponyme d’Anne Herbauts. Comment à travers la danse faire ressentir les couleurs du vent ?

 

La compagnie du petit côté est également marquée par son engagement citoyen dans des actions de sensibilisation artistique pour des publics exclus des dispositifs culturels traditionnels : interventions en milieu carcéral, au sein d’associations d’insertion pour des personnes précaires, en hôpital de Jour, ou à l’Hôpital notamment en services de gériatrie.

Depuis plusieurs années, Laurence Pagès développe également un projet d’ateliers artistiques en milieu scolaire, en collaboration avec la conseillère pédagogique Pascale Tardif, autour du thème « Danse et littérature de jeunesse : les lectures chorégraphiques d’albums » qui donnera lieu à la publication d’un ouvrage aux éditions Canopé du CNDP. Christina Towle développe une recherche pédagogique en lien avec le cinéma, notamment à travers ses collaborations avec le Cinéma 93. Dans ces ateliers, elle utilise le cinéma en tant que matière chorégraphiques, puisant dans les atmosphères, les personnages, le cadre et le mouvement pour créer la danse. Dans le 93, les deux artistes ont mené des projets “Culture et Art au Collège”, notamment à Pantin et Bobigny. Christina Towle est artiste en résidence à la crèche Fratellini de Pantin pour l’année 2014-2015.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s